Hypermétropie

L'opération de l’hypermétropie toute aussi efficace que la chirurgie de la myopie.

hypermetropie-2

L’hypermétropie est le contraire de la myopie. L’hypermétrope ne distingue pas avec netteté les objets de loins ou rapprochés et il est anormalement gêné pour lire.

En comparaison à la myopie, l’hypermétropie :

  • Se manifeste plus tardivement dans la vie.
  • Est moins évolutive
  • L’œil hypermétrope est protégé des grandes complications (décollement de la rétine, cataracte…) que peut générer la myopie.

D’où vient l’hypermétropie ?

 

Tous les jeunes enfants sont hypermétropes. En général, ils ne sont pas gênés par ce « défaut naturel », car il est corrigé par le cristallin qui est alors doté d’un puissant pouvoir d’accommodation.

 

L’anomalie disparaît au fur et à mesure que l’œil grandit, le plus souvent entre 6 et 10 ans. Si l’hypermétropie est forte et bien réelle, l’enfant est pris de maux de tête lorsqu’il lit. Elle peut parfois être accompagnée d’un strabisme convergent révélateur que le port de verres correcteurs corrige parfaitement. Quand elle n’est pas trop importante, elle a de grandes chances de disparaître à la croissance.

 

Après 40 ans, des troubles de la lecture apparaissent : nécessité d’éloigner le texte des yeux, « les bras ne sont plus assez longs », recherche de plus de lumière. C’est la presbytie, tant redoutée, qui se manifeste. Puis la vision de loin va rapidement baisser également.