Implants intraoculaires

Quand le laser n'est pas réalisable

Implants phaques pré-cristalliniens

Principes

Lorsque la chirurgie laser est contre indiqué en raison d’une trop forte myopie, on pourra recourir aux implants intraoculaires pré-cristalliniens ou implant phaques.

Les implants phaques s’adressent aux patients myopes dont la myopie est comprise entre -10 et -20 dioptries et souvent associée à un astigmatisme ou qui présentent une cornée trop fine. Ils peuvent être proposés également dans le traitement de la forte hypermétropie.

Il s’agit de placer par voie chirurgicale dans l’œil une lentille synthétique correctrice, ou implant intra oculaire, mais sans enlever le cristallin. C’est pourquoi on parle aussi d’implants « phaques », le terme « phaque » désignant un œil qui possède encore son cristallin. Cette opération a l’avantage de préserver à la fois le pronostic rétinien et l’accommodation.

Outre les très bons résultats obtenus, cette opération des fortes myopies par pose d’implants intraoculaires à l’avantage d’être réversible.

Le risque cornéen est extrêmement faible et ils ne nécessitent qu’une surveillance annuelle comme tout patient myope.

L’opération

L’intervention est rapide, environ 20 minutes / oeil et se déroule généralement sous anesthésie générale en ambulatoire, le patient rentrant chez lui le jour même.

Les deux yeux peuvent être opérés le même jour.

Les suites opératoires sont simples et rapides sans douleur.

Le patient sera revu le lendemain par son chirurgien ophtalmologiste et pourra reprendre très vite ses activités.

 

Chirurgie du cristallin et implants intraoculaires

Principes

Le principe de cette intervention est le remplacement du cristallin naturel (qui est une lentille intra-oculaire) par un cristallin artificiel. Techniquement, cette chirurgie est identique à la chirurgie de la cataracte qui est la chirurgie la plus pratiquée en France (environ 850 000 interventions par an), bénéficiant d’un recul de plus de 40 ans avec des améliorations constantes.

 

Pourquoi remplacer le cristallin naturel ?

  • Soit parce qu’il est opacifié : on parle alors de cataracte

Dans ce cas, l’intervention est remboursée en partie par la sécurité sociale et permet d’atteindre un double but :

– Rétablir la transparence de l’intérieur de l’œil

– Eliminer un ou plusieurs des défauts optiques préexistants tels que la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme préexistants. En utilisant un cristallin artificiel « multifocal » (non pris en charge par la sécurité sociale) permettant une bonne vue de loin et de près., on peut ainsi traiter également la presbytie.

Dans certains cas, il est alors possible d’utiliser un cristallin artificiel « multifocal », 

  • Soit parce que l’on désire corriger la presbytie sans qu’il y ait de cataracte :

Dans certains cas, il est alors possible d’utiliser un cristallin artificiel « multifocal », permettant ainsi une bonne vue de loin et de près mais l’intervention est dans ce cas intégralement à la charge du patient.