Myopie

La myopie est le défaut visuel le plus répandu en France, il concerne environ 20 millions de patients.

myopie 1

La myopie est le défaut visuel le plus répandu en France, il concerne en effet environ 20 millions de patients. La myopie se caractérise par une mauvaise vision de loin sans lunettes, mais une très bonne vision de près.

 

Elle apparait dans l’enfance ou l’adolescence, s’accentue progressivement pour se stabiliser en général entre 20 et 25 ans. Une fois la vue stabilisée et en l’absence de contre-indications, l’opération de la myopie devient possible.

À quelques millimètres près, la myopie est une anomalie due essentiellement à un allongement de la longueur de l’œil. L’image est floue, puisqu’elle se forme en avant de Ia rétine. La distance de vision nette est d’autant plus courte que la myopie est forte. Pour corriger la myopie, on prescrit des verres divergents, ou concaves, afin de reculer le point de netteté sur la rétine et restituer ainsi une bonne vision de loin. 

D’où vient la myopie ?

La myopie est un défaut visuel extrêmement fréquent : environ 25% de la population en est atteinte.

 

  • Croissance de l’œil

De nombreuses études ont envisagé le rôle de l’environnement dans l’apparition d’une myopie. Ce trouble se manifeste le plus souvent à l’adolescence. Pendant la croissance, l’axe oculaire grandit. Cette élongation physiologique est compensée par un aplatissement de la cornée et du cristallin. Chez le myope, le globe oculaire s’allonge donc de façon excessive. Ce qui implique la nécessité, chez l’enfant myope, de changer de verres presque tous les six mois.

 

  • Une origine génétique

La myopie sera d’autant plus importante qu’elle se manifeste tôt et que les deux parents sont atteints d’une forte myopie. La myopie s’accentue progressivement, et finit par se stabiliser entre 20 et 25 ans.

  • Mode de vie et facteurs environnementaux

De nombreuses études ont permis de souligner que l’apprentissage précoce de la lecture pouvait être l’une des causes de la myopie. En effet, la lecture stimule la macula, le centre de l’œil, dont la surface est très réduite, ce qui génère une activité rétinienne.

Pour expliquer la myopie, on a longtemps invoqué la malnutrition et les carences vitaminiques qu’elle induit. Il est vrai que les déficits en vitamines A, D et E sont parfois associés à certaines myopies. Mais le nombre de myopes a augmenté ces cinquante dernières années, alors que l’alimentation s’est améliorée sur les plans de la qualité et de la quantité. Elle ne semble donc qu’être une cause secondaire de la myopie.