PKR

L’intervention de Photokératectomie Réfractive est fiable, rapide et totalement indolore.

La PhotoKératectomie Réfractive (PKR) est préconisée chaque fois que le FEMTOLASIK est contre indiqué (cornée trop fine, irrégulière, suspicion de kératocône…) mais également en première intention en fonction de la demande du patient et des habitudes du chirurgien.

 

Les opérations au laser dites « de surface » sont de plus en plus pratiquées en France et partout dans le monde. Ces chirurgies laser, les premières pratiquées en chirurgie réfractive dès 1983, ont bénéficié de nombreuses avancées technologiques.

 

La principale différence de la technique de la PKR par rapport au LASIK réside dans la période post opératoire qui est un peu plus pénible, cette dernière durant 5 à 6 jours le temps que l’épithélium de surface (la couche superficielle de la cornée), se régénère. 

L’opération

L’intervention de PKR est très rapide et totalement indolore:

 

[

Une fois l’œil anesthésié avec des gouttes, le chirurgien ophtalmologiste pose un écarteur à paupières pour empêcher le patient de cligner des paupières pendant l’opération des yeux. Puis, il décolle l’épithélium avec une brosse spécifique ou avec une solution d’alcool dilué appliquée pendant quelques secondes.

 

Il soulève ensuite ou enlève l’épithélium de surface pour mettre le stroma à nu, car c’est sur cette couche que doit agir le laser Excimer Zeiss MEL90.

 

Le patient doit alors fixer une mire colorée située au-dessus de lui et le laser Excimer Zeiss MEL90 est activé puis c’est un ordinateur qui gère la délivrance du laser.

Le patient entend des petits claquements secs, perçoit une légère odeur de brulé, mais ne ressent aucune douleur.

Le système du suivi de l’œil pendant l’intervention (eyetracker) assure un centrage parfait du traitement avec arrêt immédiat et automatique du laser si les mouvements de la tête ou des yeux sont trop importants.

 

À la fin de l’opération des yeux au laser par PKR, des gouttes cicatrisantes et antibiotiques sont administrées. Une lentille de contact est éventuellement posée sur l’œil pour atténuer la gêne qui survient en général une à deux heures après l’opération.

Un accompagnant est indispensable, le patient ne pouvant rentrer seul à domicile !

 

Le patient sera contrôlé dans les jours suivant son opération de PKR par son chirurgien.